Une plateforme en gestation pour la formation des jeunes en aviculture

A court terme, l’idée de l’association Actions constructives est de créer une plateforme d’changes, d’accompagnement et d’encadrement des jeunes qui choisiront de se lancer dans ce secteur d’activité.

 « Comment réussir un élevage de poulet de chair ? ». C’est sur ce thème que s’est tenue la formation de plusieurs aviculteurs dans la ville de Yaoundé. La formation organisée par l’association Actions constructives, en partenariat avec l’Ecole pratique des métiers d’art et d’agriculture de Yaoundé s’est tenue du 31 juillet au 1er août 2021 à la Maison communautaire sis au quartier Nkolbisson à Yaoundé, arrondissement de Yaoundé7. Les travaux de clôture ont été présidés par le député Franck Ndzie ,

Les apprenants ont spécifiquement été formés sur la connaissance des concepts généraux en aviculture, la conduite intégrale d’un élevage de poulet de chair, la connaissance des différents types d’aliments de l’élevage de poulet de chair et la connaissance des techniques de formulation des aliments à moindre coût entre autres. L’objectif de l’atelier de deux jours était également de permettre aux jeunes de se démarquer à travers des initiatives privées, rémunératrices et ne nécessitant que peu d’investissement au démarrage.

« Nous avons voulu cette formation gratuite pour 02 raisons : la première est que nous voulions donner une chance à ceux qui manifestent de l’intérêt pour l’aviculture et qui n’ont pas toujours les moyens de se faire former, mais c’était aussi l’occasion de susciter des vocations. En plus, pour cette première activité publique, notre association voulait relever le défi de la gratuité en montrant que  c’est possible avec beaucoup de volonté. Cela n’a pas été sans difficultés, mais ça a été une belle expérience, on en sort grandi » s’est félicité Lionel Dekaké Mbondji,  président de l’association Actions constructives.

A court terme, l’idée est de créer une plateforme d’changes, d’accompagnement et d’encadrement des jeunes qui choisiront de se lancer dans ce secteur d’activité. A moyen terme, il est question d’étendre des réflexions à d’autres domaines d’activités et à d’autres types d’initiatives et de formations, notamment celles orientées sur les technologies de l’information et de la communication.

Anne Solange Ngono

Check Also

Les experts du PDCVEP harmonisent leurs connaissances des documents à Foumban

La ville de Foumban dans la région de l’Ouest Cameroun, a abrité du 26 au …