Sociétés privées de gardiennage : Le MINAT réitère l’obligation de se conformer aux textes

Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale (MINAT) a tenu le 30 septembre 2021, une réunion avec les promoteurs des sociétés privées de gardiennage à Yaoundé. Il était question lors de cette rencontre, de rappeler aux promoteurs de ces entités, les exigences auxquelles elles sont soumises.

Il s’agit notamment du décret du 16 septembre 2015, portant application de la loi numéro 97 du 10 septembre 1997, relative aux activités privées de gardiennage, modifiée et complétée par la loi du 23 décembre 2014 et la convention collective signée en 2006 par les acteurs du secteur. Le MINAT a précisé lors de cette rencontre que les recrutements se feront désormais par vague de 100 à 200 agents maximum, sur une période de 12 mois, sans excéder 2 000. La transmission au MINAT des informations relatives au mouvement du personnel devra être régulière, au moins une fois par semestre.

Selon l’information contenue dans Cameroon Tribune du lundi 04 octobre courant, ces sociétés doivent également être en règle avec l’administration fiscale. Il a été demandé que la tenue et la carte professionnelle des agents de sécurité soient conformes.

« Tout promoteur a obligation d’obtenir au préalable une autorisation de démarrage effectif des activités dûment signées par le MINAT, sur la base d’un dossier régulièrement constitué. Des contrôles classiques permettront de suivre le bon déroulement de ces activités » a expliqué Paul Atanga Nji.

Jean Daniel Obama

 

Check Also

Exploitation minière : CAMALCO consulte les populations dans l’Adamaoua

Dans un communiqué, Pierre Hele, ministre camerounais de l’Environnement, de la protection de la nature …