Plus de 2 000 arbres déjà plantés dans l’arrondissement de Yaoundé 5

Le maire Augustin Bala (photo) l’a fait savoir lors des activités liées à la 49ème édition de Journée mondiale de l’environnement, célébrée le 05 juin 2021.

Ils étaient environ 300 volontaires, constitués du personnel de la mairie de Yaoundé 5, des membres des comités de quartiers et des associations, à l’instar d’Environnemental Watch Group et la 15ème nationale de l’environnement et du développement durable, une association des étudiants de l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric).

Pendant plus de trois heures de temps, ces volontaires parmi lesquels Hortense Wansi Fanta et Thérèse Bidzogo, respectivement 3ème et 4ème adjoints au maire, se sont activés non seulement à nettoyer les abords du cour d’eau EWE qui traverse l’arrondissement de part et d’autre, mais également à planter des arbres fruitiers.

Après la rivière EBOGO en 2020, c’est la proximité du marché Essos au niveau de l’Eglise évangélique du Cameroun (ECC) qui a servi de site de travail pour cette activité de protection de l’environnement ce samedi 05 juin.

« Il est important que l’environnement soit protégé et préservé. Dans le cadre de la protection de l’environnement, la mairie de Yaoundé 5 a déjà planté plus de 2 000 arbres, parce que nous voulons que Yaoundé 5 soit une commune plus verte dans laquelle les écosystèmes sont protégés. En dehors de cela, nous sommes également en train de créer des espaces verts notamment au quartier Mvog-Ada. D’ici août ou septembre, nous allons encore planter plus de 2 000 arbres » a expliqué Augustin Bala.

Au Cameroun, environ 10% des espèces végétales sont menacées d’extinction, 50% d’espèces végétales dans les points chauds sélectionnés des écosystèmes montagneux et forestiers sont en voie de disparition. En outre, 30% de pertes de mangroves sont comptabilisées dans la zone côtière et maritime.

Pourtant, la biodiversité du pays force l’admiration, avec 92% des écosystèmes d’Afrique. Le pays possède l’un des plus grands massifs forestiers du bassin du Congo avec des forêts couvrant environ 45% du territoire national, dont 22% de la superficie nationale sont classés en aires protégées.

Jean Daniel Obama

Check Also

Gouvernance : Le Cameroun va actualiser sa politique forestière 28 ans après

Jules Doret Ndongo, ministre des Forêts et de la faune (Minfof), vient de lancer un …