Œufs à couver : Des investissements d’Agrocam pour barrer la voie aux importations

La société Agro industrielle Camerounaise construit actuellement sur 10 hectares une ferme de production avicole  dans la localité d’Obala avec pour objectif de produire les œufs  destinés au marché local.

Mardi 29 juin 2021. Il est environ 13 heures, lorsque la délégation conduite par Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia), arrive sur le site du chantier de construction de la ferme de production avicole de la société Agro industrielle Camerounaise (Agrocam) SA. Les sirènes et autres vacarmes produits par la mobilisation des populations ne perturbent en rien le travail des ouvriers sur le site de 10 hectares, extensible sur 3 autres, en fonction des besoins.

Le site de l’investissement  se trouve à environ 5 kilomètres du centre-ville d’Obala. Sur place, des engins continuent de déblayer le terrain. Pendant une vingtaine de minutes environ, le Minepia et sa délégation vont faire le tour du chantier. « Je suis venu vous encourager parce que votre entreprise met en place un outil important de 20 millions d’OAC (Œufs à couver Ndlr). Vous répondez ainsi à cet appel du chef de l’Etat qui dit que nous devons consommer ce que nous produisons et produire ce que nous consommons » a indiqué Dr Taïga.

Aussi, il a ajouté : « vous savez que l’Etat n’a pas de ferme parentale, donc aucun pouvoir. La ferme parentale de l’Etat c’est votre ferme et le pouvoir de l’Etat c’est votre pouvoir. Nous faisons un partenariat et l’Etat joue son rôle de facilitateur ». Dans la même veine, une visite guidée à d’abord conduit l’équipe de presse sur un autre site en construction, celui d’une unité de la Société de provenderies du Cameroun (SPC) au quartier Olembe à Yaoundé.

Implantation d’une usine d’aliments pour volailles à Yaoundé

Un échange avec Bart Buytaert, directeur général de la SPC a permis aux hommes de média d’en savoir un peu plus sur l’implantation d’une autre usine d’aliments pour volailles dans la ville de Yaoundé et la relation avec Agrocam. L’usine en construction sera en effet un dédoublement de la SPC installée dans la ville de Bafoussam, région de l’Ouest Cameroun.

Dans son échange avec la presse, Bart Buytaert dit remarquer que le marché de l’élevage en général au Cameroun prend un tel essor qu’il était nécessaire de commencer à délocaliser non seulement la production, mais également les sources de matières premières. L’objectif pour la SPC est de se rapprocher des sources d’approvisionnement localisées dans les régions du Centre, du Septentrion et de l’Est.

« Trois-quarts du maïs ou alors deux-tiers sont produits dans le Nord et l’Est Cameroun. En restant à Bafoussam dans l’Ouest du pays, vous comprendrez que ça nécessite des coûts supplémentaires. D’où l’idée a germé depuis maintenant sept ans de construire une usine ici dans la région du Centre accompagnée d’une extension de la société sœur Agrocam, qui produit des poussins d’un jour » a expliqué Bart Buytaert.

Pour mémoire, au plus fort de la pandémie de Covid-19 en novembre 2020, le Cameroun avait fermé son marché aux importations de poussins d’un jour et d’œufs à couver, pour se prémunir contre la grippe aviaire. Mais les besoins de la filière avicole locale poussent l’exécutif à quelques concessions. Le Minepia avait donné son accord pour l’importation de produits aviaires venant du Brésil. C’était le 22 mars 2021 par une correspondance adressée à l’ambassadeur du Brésil au Cameroun.

 « Dans le cadre du développement de la filière avicole camerounaise et de la diversification des fournisseurs d’intrants, j’ai l’honneur d’accepter l’importation de produits et sous-produits aviaires du Brésil, dans le respect des exigences sanitaires et zoosanitaires du Cameroun et du Brésil, selon les normes de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) » avait écrit le Minepia. Une décision qui n’avait pas fait l’unanimité au sein de l’opinion.

Jean Daniel Obama

Check Also

Les experts du PDCVEP harmonisent leurs connaissances des documents à Foumban

La ville de Foumban dans la région de l’Ouest Cameroun, a abrité du 26 au …