Massif forestier de Deng Deng : Le Cameroun va actualiser les données des grands singes

Il est question pour Electricity Development Corporation d’estimer l’abondance, la densité et la distribution spéciales de ces animaux au sein de ce paysage forestier.

Théodore Nsangou, Directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC), vient de lancer un avis de sollicitation à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un consultant. C’est en vue de la réalisation de l’inventaire des grands singes dans le massif forestier de Deng Deng, région de l’Est Cameroun. L’initiative se fait dans le cadre du Projet hydroélectrique de Lom Pangar (Phlp).

Cette mission a pour objectif principal d’actualiser les données sur les grands singes dans le massif forestier de Deng Deng, afin d’apprécier l’état de conservation des populations de ces animaux résidant dans cette zone, au niveau de leur aire de répartition principale.

Spécifiquement, le consultant qui sera retenu par EDC devra entre autres, réaliser un inventaire des grands singes à l’échelle de trois composantes forestières du massif forestier de Deng Deng, jugées importants pour leur conservation que sont, le parc national de Deng Deng lui-même, l’Unité forestière d’aménagement (UFA 10-065) et la réserve forestière de Belabo-Diang.

Pour mémoire, d’une surface totale de 68 200 hectares, le Parc national de Deng Deng (Pndd), situé dans le massif forestier du même nom, a été créé en 2010 en compensation du projet hydroélectrique de Lom Pangar, qui a pour objectif principal la constitution d’une retenue de régulation du fleuve Sanaga.

Celle-ci devant permettre d’assurer l’approvisionnement en période d’étiage des barrages hydroélectriques de Song-Loulou et Edéa. Depuis, le Pndd offre un abri aux populations de grands singes, gorilles et chimpanzés principalement menacés par les braconniers qui sévissent dans la région.

Le 30 octobre 2020, l’Agence française de développement (AFD) a signé une convention de financement pour le compte du Fonds français pour l’environnement mondial (Fffm) avec EDC, l’opérateur public chargé de la gestion des barrages réservoirs du Cameroun. D’un montant de 990 000 euros (650 millions FCFA), son objectif prioritaire est la consolidation du modèle offert par le Pndd.

Jean Daniel Obama

Check Also

Agriculture/Elevage : La GIZ va injecter près de 13 milliards FCFA pour les producteurs dans le Septentrion

Le programme ABC-Pader, issus de la coopération entre le Cameroun, l’Union européenne et l’Allemagne, compte …