Les occupants de  la zone industrielle de Yaoundé Sud font de la résistance

Un arrêté du préfet du Mfoundi vient de mettre sur pied, une commission ad hoc afin de faire appliquer le décret du 09 décembre 1985, après les multiples sommations du directeur général de la Magzi.

Le préfet du département du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikden, vient de créer par un arrêté en date du 19 août 2021, une commission ad hoc chargée de faire l’état des lieux de la zone industrielle de Yaoundé Sud, sise aux lieux dits Mvan et Nsam.

« … il prie en conséquence les populations concernées par cette opération de bien vouloir réserver le meilleur accueil et apporter toute la collaboration souhaitée aux membres de cette commission dans l’accomplissement de leur mission qui s’inscrit dans la recherche d’une solution durable et définitive au contentieux qui les oppose à la Magzi depuis de nombreuses années dans cette zone industrielle » demande le communiqué de Christol Georges Manon, directeur général de la Mission d’aménagement et de gestion des zones industrielles (Magzi).

Il faut rappeler que suite au décret du 09 décembre 1985, l’Etat du Cameroun a intégré dans son domaine privé, deux parcelles de terrain nécessaires aux travaux d’extension de la zone industrielle de Yaoundé Sud. Des espaces étendues sur 316 hectares dans les quartiers Nsam et Mvan. A la suite de ce décret, les familles avaient été indemnisées et devaient rétrocéder leurs titres fonciers à l’Etat du Cameroun et déguerpir. Ce qui n’a toujours pas été fait, malgré les multiples sommations du directeur général de la Magzi.

J.D.O

Check Also

Entrepreneuriat : Des jeunes mieux outillés dans la création d’emplois

L’évènement organisé par Youth Employment Services (Yes Cameroon) à Yaoundé jeudi 25  novembre courant, avait …