Le Prodel va distribuer plus de 6 000 géniteurs aux producteurs dans la région de l’Est Cameroun

L’opération concerne les populations autochtones Bakas dans les départements de la Boumba-et-Ngoko ; la Kadey et le Haut-Nyong.

Le Projet de développement de l’élevage (Prodel) va distribuer plus de 6 000 géniteurs aux producteurs autochtones Bakas dans les départements de la Boumba-et-Ngoko ; Kadey et Haut-Nyong dans la région de l’Est Cameroun. C’est dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des plans d’actions en faveur des populations autochtones dans ces départements.  Il s’agit de 2 250 ruminants, 3 460 volailles ; 120 porcs et 135 ruches répartis en trois lots.

Pour réaliser cette distribution, le Prodel vient de lancer un appel d’offres national ouvert, relatif à la fourniture de ce matériel. C’est grâce à un financement de l’Association internationale pour le développement (IDA). Le Prodel bénéficie d’une enveloppe de plus de 10 milliards FCFA en 2021 pour moderniser le secteur de l’élevage. Fruit de la coopération entre le Cameroun et la Banque mondiale, le Projet est un programme d’amélioration de la productivité de système de productions ciblées.

Les financements Prodel concernent les filières laitière, bovine viande, petits ruminants, porcine, miel, et poulet chair. Le secteur de l’élevage représente1% au produit intérieur brut, correspondant à une couverture nationale de 14% en matière de besoin en protéines animales. Le déficit de production en poulet de chair est de 98.000 tonnes, soit un manque de 24 millions d’oiseaux sur pied.

Pour mémoire, le gouvernement camerounais, à travers le ministère de l’Élevage, des pêches et des industries animales (Minepia) ambitionne d’inséminer artificiellement plus de 270 000 vaches dans le pays, d’ici à l’année 2027. Cette opération, qui vise à éviter les coûteuses opérations d’importation des animaux à haut potentiel génétique, devrait non seulement permettre d’augmenter rapidement le cheptel bovin du pays, mais aussi d’accroître la production laitière camerounaise.

Anne Solange Ngono

Check Also

Le PDCVEP peaufine son projet de construction de l’abattoir moderne de Yaoundé

Dr Aboubakar Njoya, coordonnateur du Projet de développement des chaînes de valeur de l’élevage et …