Le Precasem veut élaborer un guide de réhabilitation de l’environnement

La structure recherche à cet effet une structure spécialisée dans les évaluations environnementales et sociales et dans le développement des outils de gouvernance environnementale et minière pour faire le travail.

Le Projet de renforcement des capacités dans le secteur minier (Precasem), vient de lancer un avis de sollicitation d’intérêt. La structure veut recruter un consultant qui sera chargé de l’élaboration des guides sur les compensations environnementales et les programmes de préservation et de réhabilitation de l’environnement des projets miniers. Le projet est financé par des fonds de la Banque mondiale au secteur minier.

Pour la réalisation dudit projet, le Precasem sollicite une structure spécialisée dans les évaluations environnementales et sociales et dans le développement des outils de gouvernance environnementale et minière. Outre les 5 ans d’expérience professionnelle requise par le Precasem, l’entreprise prestataire devrait également justifier au moins 3 études d’évaluation des politiques, des plans et des textes normatifs dans le secteur de l’environnement, des forêts et du secteur extractif.

Il faudra aussi justifier de l’élaboration d’au moins 02 guides et 02 documents de planification stratégique. « Les consultants peuvent s’associer avec d’autres cabinet pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant. Un consultant sera sélectionné selon la méthode fondée sur la Qualité des Consultants (QC), telle que décrite dans les directives de consultants » souligne le communiqué de Guillaume Mananga, coordonnateur du Precasem.

Pour mémoire, en 2019, le Precasem a décroché le prix « Best Performing Project in World Bank Porfolio » qui récompense la bonne gestion par les États des projets du portefeuille la Banque mondiale. Les principaux résultats des travaux menés sur le terrain, portaient sur la réalisation de 14 cartes géologiques et géotechniques permettant de préciser les limites et les noms des roches.

La mise en évidence avait abouti à la mise en place d’un système d’informations géologiques et minières, à l’amélioration des performances des acteurs du secteur, qui ont valu au Precasem la distinction en 2018 et 2019 de ce prix.

J.D.O

Check Also

Exploitation minière : CAMALCO consulte les populations dans l’Adamaoua

Dans un communiqué, Pierre Hele, ministre camerounais de l’Environnement, de la protection de la nature …