Le juteux commerce du venin de scorpion

L’exploitation commerciale du venin de scorpion est une aubaine que plusieurs pays africains ont du mal à saisir. En effet, des chercheurs égyptiens étudient actuellement les propriétés pharmaceutiques du venin cet arthropode de la classe des arachnides.

Ahmed Abou Elsoud, fondateur du « Royaume du Scorpion » explique que  Pour extraire le poison des scorpions, nous utilisons un appareil électrique qui réduit les 220 volts à une tension inférieure.

Un fil est connecté à la queue du scorpion pour le stimuler jusqu’à ce qu’il se sente attaqué et qu’il produise du poison pour se protéger. Après traitement, le poison recueilli est commercialisé sous forme de poudre à plus de 4 000 FCFA. Il faut attendre 20 à 30 jours entre les extractions pour obtenir un venin de la plus haute qualité. Une gramme nécessitant le venin de 3 000 à 3 500 scorpions.

Nahla Abdul Hamid, pharmacienne à la ferme « Royaume du Scorpion » explique que, une fois les scorpions capturés, ils sont séparés selon leur lieu d’origine et leur espèce. Les scorpions sont ensuite mis dans la ferme en fonction de leur nourriture et de leur date de dernière extraction afin d’obtenir un poison de qualité.

Sources : africanews.fr

 

Check Also

Les experts du PDCVEP harmonisent leurs connaissances des documents à Foumban

La ville de Foumban dans la région de l’Ouest Cameroun, a abrité du 26 au …