La production de café progresse de 0,4 entre 2020 et 2021

Les chiffres sont issus du bulletin mensuel d’information de l’Organisation internationale du café (OIC) pour le mois d’août 2021.

Selon le bulletin mensuel d’information de l’Organisation internationale du café (OIC), la production africaine de café ne progresserait que de 0,4% en 2020/2021. La note de l’OIC précise que cette hausse est liée à des problèmes d’offres en raison de la météo au Brésil, du renchérissement considérable du taux de fret et des difficultés dans les flux de marchandises liées à la Covid.

Selon l’information contenue dans commodafrica.com, la moyenne mensuelle de l’indicateur composite de prix de l’OIC a encore augmenté de 5,2% en août 2021 et aura grimpé de 51,3% sur un an. S’agissant des Robusta son prix en août 2021 a été de 95,18 cents la livre, en hausse de 0,9% par rapport à juillet 2021, mais 39,2% plus élevé qu’au début de la campagne, en octobre 2020. Surtout, il s’agit de son niveau de prix le plus élevé depuis octobre 2017. Entre 2016 et 2020, la consommation de café en Afrique est passée de 10 702 tonnes à 12 115 tonnes.

La production a quant à elle évolué de 16 839 tonnes à 18 735 tonnes sur la même période. Au Cameroun, la campagne 2018 – 2019 a en effet enregistré 35 215 tonnes de café produit, une hausse conséquente de 39% par rapport à la saison précédente. La production se décline en 27 797 tonnes de robusta, et 7 418 tonnes d’arabica. Les exportations de café camerounais ayant été quelque peu freinées par la pandémie de Covid-19, on peut se demander si la production sera elle aussi affectée, par manque de débouchés ou de manière plus directe, à cause des mesures de confinement.

Anne Solange Ngono

Check Also

105 entreprises françaises s’engagent à accompagner l’agriculture durable en Afrique

L’objectif de la nouvelle plateforme devrait servir à faciliter pour ces pays africains, l’accès au …