La Presby fait peau neuve à Bafoussam

Après plusieurs années d’inertie, la capitale de la région de l’Ouest a abrité les travaux de redynamisation de ce mouvement.

La ville de Bafoussam dans la région de l’Ouest a abrité du 13 au 14 août courant, les travaux de redynamisation de la jeunesse présidentielle (Preby). Il était entre autres question pour Philémon Ntyam Ntyam, président-fondateur du mouvement et ses collaborateurs venus des 10 régions du pays, de parler de la redynamisation de cette association qui a vu le jour le 20 janvier 1996.

Après plusieurs échecs rencontrés par le mouvement ces dernières années,  les membres de la première heure ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Les multiples attaques orchestrées par certains individus à l’encontre du président de la République Paul Biya dans certains pays en Occident, ont fait l’objet d’une grande indignation des membres de la Presby à Bafoussam. « C’est un message que nous lançons à l’endroit de la diaspora et il faut le faire savoir au niveau international » a lancé Philémon Ntyam Ntyam.

Jean Daniel Obama

Philémon NTYAM NTYAM

« Il est primordial de revenir sur les fondamentaux de cette association »

Le président-fondateur de la jeunesse présidentielle revient sur les nouvelles orientations qui permettront de remettre l’association sur les rails.

Vous avez décidé de reprendre le taureau par les cornes mais on sait quand même que la Presby est passée par de petits moments de turbulence. Pensez-vous que la nouvelle Presby  telle que vous la présentez aujourd’hui a toutes les armes pour aller jusqu’au bout ?

Si vous voyez un président national qui revient mettre de l’ordre vingt-cinq ans plus tard, ça veut dire que nous avons décidé de retourner vers les fondements originels et je peux vous dire que la jeunesse présidentielle initiale, c’est elle qui est revenue. Et il faut comprendre à partir de maintenant que je lance un appel à tous ceux qui essaieront encore d’organiser du désordre au nom de la jeunesse présidentielle qu’ils trouveront devant leur chemin.

Quels sont vos projets à court terme ?

Nous venons de faire le programme, c’est un million de jeunes pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football qui arrive. Ce seront des jeunes qui veulent revendre l’image du pays, de ses institutions. Une République exemplaire dont la première institution est le chef de l’Etat. Il est bon que vous sachiez que la prochaine étape sera une mobilisation territoriale qui va donc réaffirmer ce que nous disons à Bafoussam ce jour. Il n’est pas normal qu’un chef de l’Etat sorte de son pays et qu’il soit pourchassé par ses compatriotes. Je voudrais dire à tout le monde et à tous les jeunes du Cameroun, que rien ne sera plus comme avant parce que la jeunesse présidentielle a décidé de reprendre le taureau par les cornes.

Propos recueillis par Jean Daniel Obama

Check Also

Entrepreneuriat : Des jeunes mieux outillés dans la création d’emplois

L’évènement organisé par Youth Employment Services (Yes Cameroon) à Yaoundé jeudi 25  novembre courant, avait …