La FAO alerte sur la salinisation des sols en Afrique

L’Organisation des Nations-Unies estime à 20 ou 50%, sols touchés par ce phénomène à travers la planète.

L’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a récemment publié une cartographe des sols victimes salinisation à travers le monde. Le rapport qui a fait l’objet de beaucoup d’attention lors du dernier colloque mondial sur les sols, indique que ces terres représentent près d’un milliard d’hectares de superficies à travers le monde, soit 8,7% des sols de la planète.

L’on estime que 20 à 50% des sols irrigués sur l’ensemble des continents sont trop salés, ce qui signifie que plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde sont confrontées à des défis importants liés à la production de denrées alimentaires, du fait de la dégradation des sols. Selon la FAO, l’objectif de cette carte est de permettre aux experts de localiser les zones où il convient d’adopter des pratiques de gestion durable des sols afin de prévenir la salinisation, la sodification et de gérer durablement les sols touchés par la salinisation. Elle devrait aussi contribuer à s’adapter au changement climatique et à faire des choix en matière d’irrigation.

Le site commodafrica.com indique que, outre le changement climatique, les sols peuvent être très rapidement touchés par la salinisation à cause notamment d’une mauvaise gestion, d’une utilisation excessive ou inappropriée des engrais, de la déforestation, de l’élévation du niveau de la mer, d’une nappe phréatique peu profonde affectant la rhizosphère ou encore l’intrusion d’eau de mer dans les eaux souterraines utilisées pour l’irrigation.

Certains experts indiquent que la superficie des zones arides de la planète pourrait augmenter de 23 %, principalement dans les pays en développement d’ici à la fin du siècle.  La salinisation des milieux naturels, ou salinisation dite « primaire », existe sur tous les continents et sous tous les climats. Les sels, solubles et cristallisés, participent aux cycles telluriques (hydrologiques, biologiques, climatiques…) à des échelles de temps et d’espace variables.

Jean Daniel Obama

Check Also

Gouvernance : Le Cameroun va actualiser sa politique forestière 28 ans après

Jules Doret Ndongo, ministre des Forêts et de la faune (Minfof), vient de lancer un …