Initiative : Yaoundé va abriter un salon sur l’agriculture

Les travaux vont se tenir dans un contexte où 4,8 millions de Camerounais  sont menacés par l’insécurité alimentaire, à cause entre autres de la pandémie de Covid-19.

Du 25 au 26 octobre 2021, la ville de Yaoundé va abriter la 7ème édition de l’Africa agri Forum avec pour thème : « l’Afrique Centrale à l’heure des grands défis agricoles ». L’objectif de cette édition est de favoriser le partage d’expériences et d’approches novatrices entre acteurs clés du secteur. Cette initiative s’est donnée pour objectif de créer une plateforme annuelle de débats autour des enjeux de développement de l’agriculture africaine.

Les travaux connaîtront la présence des ministères en charge du développement agricole, des fabricants de semences et distributeurs d’intrants, outre les conseillers juridiques et les consultants en stratégie.  Ces travaux interviennent dans un contexte où près de 5 millions de Camerounais sont menacés d’insécurité alimentaire à travers le pays, selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Selon les résultats d’une enquête conjointement menée par la FAO, le ministère de l’Agriculture et du développement rural (Minader), le Programme alimentaire mondial (PAM) en septembre 2020 et publiée en avril 2021, dans l’ensemble des régions couvertes par cette enquête, la situation d’insécurité alimentaire a connu une détérioration, passant de 12.8% en 2019 à 20.4% en 2020.

Les régions du Nord-Ouest (40.0%), du Sud-Ouest (30.7%), du Littoral (25.1%), de l’Extrême-Nord (24.8%), de l’Adamaoua (22.1%) et de l’Ouest (20.5%), qui subissent les effets de diverses crises humanitaires, sont les plus touchées par l’insécurité alimentaire. Les régions du Sud-Ouest (6.9%), de l’Extrême-Nord (5.4%) et du Nord-Ouest (4.4%) ont chacune une prévalence d’insécurité alimentaire sévère avoisinant les 5%. A ces difficultés viennent s’ajouter le difficile accès à la terre pour plusieurs jeunes Camerounais.

Il faut préciser que l’économie camerounaise est dominée par le secteur primaire dans lequel l’agriculture, l’élevage et la pêche occupent plus de 70% de la population active et représente 30% du PIB. Le Cameroun dispose de nombreux atouts dans ces trois secteurs qui présentent un caractère aussi bien traditionnel que moderne. Par ailleurs, le pays dispose de 7,2 millions d’ha de terres arables dont seulement 1,8 million sont jusqu’ici exploités.

Jean Daniel Obama

Check Also

Trois nouvelles initiatives de l’Union européenne pour lutter contre la déforestation

Ces mesures pour protéger l’environnement visent en priorité l’huile de palme, bois, cacao, café, soja, …