Gouvernance : Les objectifs de la cartographie des risques élaborée par le Minepat

Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, a présidé hier jeudi 28 octobre 2021, un atelier d’appropriation de la cartographie des risques de son département ministériel. Concrètement, le Minepat voudrait par ce nouvel outil, maîtriser l’influence des phénomènes perturbateurs, de limiter les incertitudes sur l’atteinte des objectifs assignés à ce département ministériel et surtout de développer une culture de gestion fondée sur l’anticipation des risques.

En effet, la cartographie des risques du Minepat est un instrument de mesure et de contrôle des risques visant l’amélioration de la mise en œuvre des actions et la maîtrise des facteurs pouvant affecter négativement la performance d’une administration publique. C’est un outil élaboré en cohérence avec les orientations de la nouvelle Stratégie Nationale de Développement (SND) 2020-2030.

Alamine Ousmane Mey a réitéré aux responsables de son département ministériel que ce nouvel outil est un instrument de veille stratégique et opérationnelle permettant de mieux gérer les effets des évènements aléatoires sur l’atteinte des résultats du Minepat. C’est également un support d’amélioration de la performance des programmes, à travers une meilleure gestion des ressources mises à disposition.

« La situation économique actuelle est aggravée par la crise sanitaire que traverse le pays, ce qui rend les ressources productibles. Ainsi, le Minepat, dans sa mission d’élaboration et de mise en œuvre de la politique nationale est appelé à jouer un très grand rôle dans la mise en œuvre de la SND 2020-2030 qui ambitionne de procéder à la transformation structurelle de l’économie » a expliqué lors de son exposé, Jaël Christine Mbamband, inspecteur général au Minepat.

Il est question pour le Minepat de s’arrimer à la gestion moderne qui consacre la gestion des risques, basée sur la cartographie comme un outil d’amélioration de la performance. Jaël Christine Mbamband a indiqué que, la plus-value qu’apporte ce nouvel outil est notamment la maitrise des risques, la prise de décisions adéquats, l’anticipation et également l’amélioration de la planification et la capacité de répondre face aux risques.

Jean Daniel Obama

Check Also

Entrepreneuriat : Des jeunes mieux outillés dans la création d’emplois

L’évènement organisé par Youth Employment Services (Yes Cameroon) à Yaoundé jeudi 25  novembre courant, avait …