Extrait de la déclaration de Lejeune Mbella Mbella, représentant du Président Paul Biya à la COP26 à Glasgow et par ailleurs ministre camerounais des Relations extérieures.

« Le Cameroun considère qu’il est impératif et urgent de corriger le déséquilibre constaté dans l’affectation des ressources dédiées aux volets atténuation et adaptation (50% pour chacun des volets au lieu de 75% pour l’atténuation et 25% pour l’adaptation comme c’est le cas en ce moment). Notre pays tient à l’opérationnalisation de l’objectif global en matière d’adaptation, notamment à travers la mise au point d’indicateurs spécifiques pertinents, dédiés non seulement à l’adaptation mais aussi au monitoring de la résilience et de la vulnérabilité des sociétés et des économies ».

 

Check Also

257 forêts classées au patrimoine de l’Unesco ont absorbé 190 millions de tonnes de CO2 en presque 20 ans

Il s’agit notamment des forêts du Sud-Est de l’Australie, de Sumatra, Honduras, Californie et du …