15 milliards FCFA pour autonomiser 13 000 producteurs d’hévéa au Cameroun

L’annonce a été faite mardi 1er juin par la firme britannique Corrie MacColl, lors du lancement de son programme de sous-traitance dans le pays.

La firme britannique Corrie MacColl envisage d’investir 15 milliards FCFA dans l’autonomisation de 13 000 petits agriculteurs à travers des formations au Cameroun. A en croire l’information contenue dans investiraucameroun.com, l’objectif est de développer 27 000 hectares de fermes multi-cultures autour d’une culture de base d’hévéa 100% traçable.

Le programme dont la durée est de 15 ans va assurer la sécurité alimentaire et des revenus aux communautés rurales en augmentant les rendements des terres agricoles dégradées ou à faible rendement. Dans les prévisions, les cultures de rentes devraient fournir plus de 74 milliards FCFA de revenus agricoles totaux aux agriculteurs, afin de soutenir les moyens de subsistance et les besoins en fonds de roulement.

L’implémentation de ce projet se fera jusqu’à ce que le caoutchouc planté au cours du programme génère plus de 20 milliards FCFA de revenus annuels supplémentaires. Selon le test prévisionnel de conjoncture dans la zone Cemac au 2ème trimestre 2021 publié par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), entre le 1er avril et le 30 juin 2021, la production de caoutchouc naturel au Cameroun devrait connaitre une hausse.

La Beac avait indiqué que cette augmentation de la production de caoutchouc est la conséquence d’une demande internationale de plus en plus à la hausse, outre la réhabilitation des plantations dans la région du Sud-Ouest. Il faut préciser qu’au 1er trimestre 2019, la Cameroon Development Corporation (CDC) n’a pu produire que 878 tonnes de caoutchouc, sur des projections initiales de 4 000 tonnes. Ce qui représente un taux de réalisation des objectifs de seulement 23 %.

Pour mémoire, le caoutchouc fait partie des produits agricoles qui ont boosté les exportations dans la zone Cemac entre octobre et décembre 2020, à en croire les chiffres de la Beac. Le caoutchouc, avait enregistré la plus forte hausse, avec une croissance de 35,2% au cours de cette période, suivi de l’huile de palme avec une augmentation de 20,57%, et du coton avec une hausse de 11,63 %.

Jean Daniel Obama

 

Check Also

Trois nouvelles initiatives de l’Union européenne pour lutter contre la déforestation

Ces mesures pour protéger l’environnement visent en priorité l’huile de palme, bois, cacao, café, soja, …